Les animaux ont-ils une âme ?

Les animaux ont-ils une âme ?
Les animaux ont-ils une âme ?
Les animaux sont des êtres vivants au même titre que les humains ; cependant, ils ont toujours été sous-évalués, même dans le fait d’avoir ou de mériter une âme.

Les animaux sont les compagnons des humains sur terre. Depuis le début de la vie et depuis l’apparition des êtres humains en tant que tels, les animaux sont là, rendant l’existence humaine moins solitaire.

L’âme, appelée énergie vitale, esprit, forme spectrale, vie extraterrestre, entre autres, est la force qui régit la vie des êtres, capable de les faire bouger, grandir, ressentir, entre autres. Ce concept a une logique différente dans chaque secte, dogme ou croyance informelle, puisque le concept de l’âme est presque toujours donné un sens religieux.

Ces connaisseurs parlent de l’âme comme de l’énergie qui ne meurt jamais, car après la vie physique vient la vie spirituelle.

Cependant, il y a une controverse parmi ceux qui croient en l’âme, puisqu’il y a un groupe qui dit que les animaux ne l’ont pas et un autre qui dit qu’ils en ont.

L’âme selon les religions et la Bible

Selon ce que dit la Bible , les humains et les animaux se distinguent par quelque chose appelé esprit, qui n’est possédé que par les humains, il est donc inacceptable que les animaux puissent avoir une âme et aller au ciel après la mort ; ils cessent tout simplement d’exister.

Cependant, certaines religions, dont la religion catholique, ont accepté la possibilité que les animaux aient une âme, même lorsqu’ils contredisent leur guide même, qui est ce livre.

Dans le bouddhisme, on parle d’une vie spirituelle, où tous les êtres vivants sont égaux, puisque l’énergie est la même ; la seule chose qui change, c’est le corps auquel ils aboutissent, que ce soit celui d’un animal, d’une personne ou d’une plante, ce qui propose une théorie d’une plus grande égalité.

Certaines religions ne prennent même pas la peine de mentionner les animaux, car elles ne se concentrent que sur les humains.

Croyances modernes

Aujourd’hui, la possibilité que les animaux possèdent quelque chose appelé esprit a été incorporée, et les causes pour parvenir à cette conclusion sont multiples.

  1. Les animaux ont des émotions tout comme les humains.
  2. Ils ressentent de la douleur.
  3. Ils ont des capacités intellectuelles.
  4. Ils ont besoin d’énergie pour pouvoir bouger, grandir et vivre.
  5. Ils sont créés à partir d’une cellule, tout comme l’être humain.
  6. Ils suivent un processus naturel tout comme l’être humain.

Donc, s’ils ont tant de similitudes avec les humains et sont des êtres vivants, ils devraient avoir une force vitale similaire.

Les bouddhistes attribuent une âme même aux insectes et aux créatures rampantes, car ils soutiennent que lorsqu’une personne dans la vie était mauvaise, dans sa prochaine vie, elle aura une forme de vie inférieure, comme celle d’un ver, d’un cafard ou de tout autre insecte, par exemple. ce que l’on croit que beaucoup d’insectes étaient avant l’homme.

Témoignages et comparutions

Peu de témoignages ont été entendus sur des animaux morts qui se sont manifestés à leurs propriétaires, bien que ces témoignages existent.

Certaines personnes qui ont eu des animaux de compagnie, qui ont représenté quelque chose de très important dans leur vie, prétendent avoir vu les animaux dans une certaine position ou faire quelque chose en particulier, soit à l’endroit où ils ont été enterrés, l’endroit préféré où ils étaient , en faisant du bruit, en regardant le maître ou en toute autre circonstance, puisque ces manifestations sont assez semblables à celles relatées par les témoignages des apparitions des esprits humains.

Il y a des gens qui disent ressentir l’affection des animaux décédés sous forme de caresses, de ronronnements, d’aboiements, de hurlements, d’approches et aussi par le mouvement.

On parle même de la possibilité que les animaux puissent aussi voyager dans l’astral involontairement, même lorsqu’ils sont vivants.

On ne sait pas ce qu’il y a après la vie, c’est pourquoi il ne nous reste plus qu’à spéculer ; Mais les animaux ne peuvent être exclus de la spéculation, car, comme les humains et les plantes, ce sont des êtres vivants qui habitent, qui bouclent un cycle et laissent souvent une empreinte sur leurs maîtres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *