Excalibur : La dramatisation envoûtante sur le mythe arthurien

Excalibur : La dramatisation envoûtante sur le mythe arthurien
Excalibur : La dramatisation envoûtante sur le mythe arthurien

Le réalisateur anglais John Boorman est depuis toujours obsédé par l’histoire du XVe siècle de Thomas Malory, Le Morte d’Arthur . Des morceaux  du conte ont été tissés dans l’une de ses premières productions télévisées, « The Quarry ». Trois des longs métrages de Boorman, Point Blank, Leo the Last et Deliverance , sont centrés sur des individus essayant de définir leur destin dans un monde sauvage. Et ses deux derniers films, Zardoz (une manipulation futuriste de la légende arthurienne) et Exorcist II – The Heretic (avec sa magie et son horreur), portent chacun l’empreinte des préoccupations thématiques de Malory.

Avec la sortie d’ Excalibur , les plus grands espoirs de John Boorman se sont réalisés. Tourné en Irlande, il s’agit d’une œuvre d’art visuellement époustouflante avec des décors naturels pittoresques, une extravagance de costumes et de couleurs, et suffisamment d’astuces optiques pour faire ressortir l’enfant en nous tous. Le scénario de Boorman et Rospo Pallenberg nous offre l’occasion d’apprécier et d’explorer les idées et les idéaux envoûtants du mythe arthurien. Excalibur va facilement au-delà de tous les autres traitements d’écran de cette histoire universelle et, grâce à une performance fascinante de Nicol Williamson dans le rôle de Merlin, il contient l’humour, l’ironie et l’intelligence pour en faire un classique moderne.

L’histoire commence alors que les seigneurs celtiques se battent pour le pouvoir dans le royaume. Merlin (Nicol Williamson), un magicien rusé, choisit comme son favori Uther (Gabriel Byrne). Mais lorsque le guerrier jette l’honneur du roi pour une nuit de passion avec une femme mariée enchanteresse (Katrine Boorman), Merlin est choqué. Le sorcier donne à Uther l’apparence de son mari mais prend ensuite le fils qu’elle portera plus tard comme le sien.

Dix-huit ans plus tard, Arthur (Nigel Terry) tire miraculeusement l’épée enchantée Excalibur de la pierre dans laquelle elle a été implantée à la mort d’Uther. Le garçon orphelin devient roi. Dans une clairière forestière, il épouse Guenevere (Cherie Lunghi). Guidé par Merlin, Arthur unifie le Royaume et inaugure l’âge d’or de Camelot.

Mais l’idéalisme et la noblesse des Chevaliers de la Table Ronde sont bientôt ternis. Le roi apprend qu’il a été trahi par sa reine et son champion, le chevalier Lancelot (Nicholas Clay).

Morgana (Helen Mirren), la demi-sœur du roi, vole la magie de Merlin et triomphe de lui. Sous les traits de Guenevere, elle séduit Arthur et donne naissance à Mordred. Sa sorcellerie envoie de nombreux chevaliers à leur mort jusqu’à ce que Sir Perceval (Paul Geoffrey) dénoue l’énigme du calice et accomplisse la quête.

Le roi revigoré, soutenu par la présence de Merlin dans ses rêves, bat Mordred (Robert Addie) au combat. Bien qu’Arthur meurt, Excalibur trouve sa maison dans un lac où une main se lève mystérieusement pour le recevoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *