Thérapie des vies antérieures : Guérir notre plan original

Thérapie de la vie passée: Guérir notre plan original
Thérapie de la vie passée: Guérir notre plan original

Guérir notre plan original

Quand les gens pensent à la «thérapie de la vie passée», ils pensent souvent à la réincarnation et aux vies antérieures. Mais en pratique, il s’avère souvent que le processus d’incarnation dans cette vie – notre plan original, notre vrai moi et notre mission d’âme pour notre vie et notre personnalité actuelles – est tout aussi important à guérir que n’importe quelle vie passée.

Plan

Juste avant de commencer notre processus d’incarnation dans cette vie, nous le savons très bien: qui nous sommes, quelles sont nos qualités, d’où nous venons et où nous voulons aller. Notre propre fréquence, notre timbre ou notre hauteur si vous le souhaitez, notre énergie de base est facile à ressentir. Notre mission d’âme nous est tout à fait claire, dans sa simplicité ou dans sa grandeur. Notre plan est toujours complet.

La fréquence

Nous pourrions expérimenter notre fréquence, le rayon personnel de notre Être Supérieur sur lequel nous nous incarnons dans cette vie comme une couleur ou des couleurs. Il a ses propres qualités. Certaines personnes expérimentent leur énergie dans des sessions d’incarnation comme de l’or jaune avec la qualité de la joie et de la créativité. D’autres pourraient le sentir comme rose tendre et éprouver ses qualités d’amour, de douceur et de compassion. D’autres pourraient voir leur propre énergie comme orange-rouge et la ressentir comme une affirmation et un dynamisme. Et certaines personnes ressentent leur signature d’âme comme de la lavande ou du blanc, calme et sage.

Qualités

Les qualités que nous apportons dans cette vie de notre propre Être Supérieur peuvent être ressenties dans notre propre signature énergétique: comme par exemple le jeu, l’enthousiasme, le courage, la force, la patience ou l’empathie. Des objectifs d’incarnation spécifiques pour cette vie sont également présents dans notre énergie et peuvent être décrits plus ou moins détaillés comme des objectifs, des missions, des idées et de la passion.

Descente

Lorsque nous quittons l’endroit où nous résidons alors que nous sommes encore très proches de notre âme ou de notre être supérieur et de notre source derrière et que nous descendons vers la Terre, nous traversons d’abord de nombreuses couches de contraction et de rétrécissement toujours plus profonds de la conscience. Ce sont les domaines dans lesquels nous pouvons également rencontrer d’autres êtres non corporels de toutes sortes: des entités errantes, des escrocs et des êtres qui se nourrissent d’énergie à basse fréquence aux anges toujours présents et utiles.

Vulnérable

C’est un moment vulnérable pour la partie incarnée de notre âme. Nous sommes comme toujours toujours connectés à la Source et à notre Être Supérieur, mais la partie de nous qui met les voiles pour la Terre est dans une position quelque peu vulnérable. Pas encore corporel, ouvert et pur, débordant souvent d’amour et d’enthousiasme pour sa mission, il saute spontanément, pour ainsi dire, «à terre» et – bang! Il est confronté à des énergies d’un genre très différent.

La partie de notre âme qui s’incarne, peu importe le nombre d’incarnations que nous avons eues, aussi sages et expérimentées que nous soyons, est toujours jeune et vulnérable à nouveau – comme un nouveau-né, fraîchement sorti de l’œuf. Il jaillit d’un monde d’amour inconditionnel et d’unité, et n’est pas prêt à rencontrer des fréquences beaucoup plus basses.

Perturbation

C’est le moment, avant même que nous atterrissions dans notre future forme terrestre, que des choses peuvent se produire et changer le cours et la condition de la partie incarnée de notre âme.

Souffrance collective

De nombreux clients très sensibles que je guide à travers ces séances, font l’expérience que, lors de leur «descente» sur Terre, ils sont submergés par l’énergie de la souffrance collective qui s’y déroule et qu’ils peuvent ressentir de loin. Sensibles et remplis de leur mission d’amour et de serviabilité, tels qu’ils sont, ils pourraient être choqués par ce sentiment massif de souffrance. Ce choc est une forme de conscience diminuée dans laquelle ils gèlent, rétrécissent et retirent leur énergie. Ils intègrent alors beaucoup de souffrances collectives dans leur propre champ énergétique.

Mécanisme de survie

Cet incident se transforme souvent en un mécanisme instinctif, un mécanisme de survie qui se répétera dans leur vie terrestre: «Quand je sens la souffrance chez les autres, je dois me faire petit et assumer leur souffrance pour survivre. Rien n’est plus éloigné de la vérité, bien sûr, mais parce que le mécanisme est activé si tôt dans leur incarnation, il devient instinctif et très subconscient. C’est une recette pour le burn-out qui est de la plus haute importance pour reconnaître et guérir à son point d’origine. Il est également important de libérer la souffrance collective qui a été assumée, afin de pouvoir se tenir debout et briller de notre propre énergie authentique.

Mentalité de victime

Certaines personnes très sensibles sont confuses dans leur mission de retour sur terre lorsqu’elles rencontrent des êtres non corporels, généralement des personnes décédées et qui n’en ont pas conscience, qui ont choisi de s’enfouir dans un gouffre de négativité. À ce moment, il peut sembler que ces êtres ont besoin d’aide; et certains clients choisissent même de joindre l’ourlet dans un effort pour «aider», mais restent coincés eux-mêmes. Ce dont on a souvent besoin, c’est de réaliser que ces personnes, dans un sens, choisissent de rester coincées dans la négativité et la mentalité de victime. Après tout, ils sont libres d’aller à la Lumière de la Source à tout moment et il y a beaucoup d’aide des royaumes supérieurs sous la forme d’anges et d’êtres chers voulant leur donner un coup de main. Cependant, ils doivent faire le choix et prendre la responsabilité d’eux-mêmes, et faire le premier pas vers leur propre libération.

Tromperie

Un autre piège sur la route de notre prochaine incarnation est la tromperie. Parfois, dans la période vulnérable de notre descente, nous pouvons être approchés par des êtres avec un visage amical mais moins que des intentions pures. Par exemple, une de mes clientes en thérapie a été approchée par ce qui semblait être un être bienveillant qui l’a trompée en lui faisant croire qu’elle ferait mieux de prendre un itinéraire différent de ce qu’elle avait initialement prévu – et elle a fini par naître dans une famille qui était totalement inadaptée à. ses besoins et ses objectifs pour cette vie. L’être s’est avéré être quelqu’un avec qui elle avait une histoire ancienne, et voulait lui causer des ennuis par un vieux désir de vengeance.

Une autre a été approchée par ce qui semblait être une âme sœur dans le besoin – et a ensuite été détournée par un être négatif profondément perturbé qui avait en fait tourmenté sa famille pendant au moins deux générations. Etre trompée et détournée sous le manteau de l’illusion était un ancien thème karmique auquel elle avait été confrontée depuis sa première incarnation, il y a des éternités – il était donc parfaitement illustré et répété dans cette vie, comme le font souvent ces thèmes.

Traumatisme primordial

Ce qui m’amène à ceci: le type de traumatisme que nous subissons en route vers notre incarnation actuelle sur terre est souvent la répétition d’un thème beaucoup plus ancien, et souvent des circonstances mêmes de notre première incarnation: le «traumatisme primitif». Est-ce une mauvaise chose?

Guérison et autonomisation

Eh bien non, paradoxalement, c’est exactement ce dont nous avons besoin du point de vue de l’âme et de notre Être Supérieur, afin que nous puissions prendre conscience de notre blessure la plus profonde et des stratégies de défense que nous avons construites autour d’elle. Ce n’est qu’alors que nous pourrons accéder à notre blessure principale, démanteler nos stratégies de défense et vraiment nous guérir au sens le plus profond. Il existe aujourd’hui de nombreuses modalités de guérison disponibles parmi lesquelles nous pouvons choisir, pour nous guérir au plus profond. Lorsque nous le faisons, nous sommes capables de devenir notre moi authentique, d’accéder à nos qualités d’âme les plus pures et de vraiment briller notre lumière sur terre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *